A propos de l'association

Pourquoi avoir créé cette association. Quel est son but ?

 

Après avoir été laissé à l’abandon pendant plusieurs dizaines d’années, le domaine la Brunetterie a fait l’objet d'interrogations de la part de l’équipe municipale. Ce terrain appartenait à la Municipalité depuis 1991.

 

Cette association crée en avril 2014, n’est pas partisane et elle a pour objet de:

  • Pérenniser l'ensemble du domaine au sein du patrimoine communal: dans le cadre de l'objectif de pré-inventorisation afin d'aboutir au classement de l'association et du site "d'intérêt public".
  • Réhabiliter le bâti existant (les communs) et le parc d'Edouard André;
  • Obtenir des aides financières publiques ou privées.

Contexte 

 

Suite aux recherches effectuées alors, il existait de nombreux motifs de classement de ce site auprès de la Direction des Affaires Culturelles d'Ile de FranceUne demande a été formulée auprès de la DRAC en Juillet 2014. Elle a été refusée en janvier 2019 principalement en raison de l'état de dégradation du domaine.

Mais la délégation de la DRAC Ile-de-France a précisé que " l'association a fait prendre conscience de l'intérêt historique et paysager du parc sur le plan local et que la commune est encouragée à le préserver et le mettre en valeur".

 

Le château a été détruit. Il paraissait raisonnable de prendre cette décision en raison de son état de délabrement et du coût que représentait sa réhabilitation.

Aucun projet n'était prévu alors sur site, hormis des logements sociaux dans les communs qui servaient d'école de musique.

 

 

ASSEMBLÉE GENERALE - P.V. Juin 2020



Historique et recherches

Le parc a été une réalisation du paysagiste Edouard François André.

 

Le Château, datant de 1860, a été édifié sur l'implantation d'un bâtiment plus ancien du XVIII ème siècle.

Le parc de la Brunetterie d'Orgeval est nommé dans le Traité Général pour la Composition des Parcs et Jardins d'Edouard André (Thèse de Stéphanie de Courtois).

L'état actuel du parc permet aujourd'hui l'inventaire suivant:

 

Les bâtiments:

  • Les communs à conserver et à restaurer,
  • Des éléments à conserver (balustrade de la terrasse, escaliers,...
  • L'orangerie

Le parc:

  • Inventaire des espèces actuelles et leur préservation possible,
  • Présence de rocailles,
  • Le bassin,
  • Les accès et la clôture.


Edouard André - Architecte-Paysagiste

Edouard André, paysagiste majeur de la seconde moitié du XIXème siècle mais également horticulteur, botaniste, théoricien et écrivain, s'est vu attribuer près de 300 parcs ou jardins. Les quelques 300 parcs qu'on lui attribue en France comme à l'étranger représentent aujourd'hui un patrimoine précieux et méconnu, parfois disparu mais dont les vestiges montrent une grande qualité de composition.


L'association "Edouard André" s'attache depuis 1994 à rassembler les éléments de connaissance et à organiser l'échange entre les gestionnaires, propriétaires, chercheurs afin que cette oeuvre soit mieux connue et protégée.

Site de l'association Edouard André